AGIR ENSEMBLE : UN PEU D’HISTOIRE

Publié le par Jacques Cortella

AGIR ENSEMBLE : UN PEU D’HISTOIRE

1971. Quelques amis se retrouvent et décident de présenter une liste aux élections municipales. A cette époque, on pouvait élire des conseillers en « panachant » les candidats de plusieurs listes. Notre liste s’appelait « Is Demain ». Nous avions décidé que ce serait une liste de gauche et nous avions eu le soutien du Parti Socialiste, du Parti Communiste et du Parti Socialiste Unifié (PSU) même si les adhérents de ces différents partis dans la liste se comptaient sur les doigts d’une seule main. Au résultat, quatre élus seulement, et la liste dite « apolitique » traditionnelle, qui réunissait des personnalités souvent sympathisants de droite emportait très largement la majorité des sièges.

1977. On repart, avec une liste un peu renouvelée, mais sur les mêmes bases. C’est l’union de la gauche. Au résultat, nous avons 5 élus. Cette fois-ci, il nous faut se structurer, s’organiser, pérenniser les contacts entre ceux qui nous soutiennent et les candidats de la liste élus ou non élus. On fonde une association « Is-Demain » pour faciliter les échanges. Au conseil municipal, loin de faire de l’opposition systématique, nous faisons des propositions. Notre ligne de conduite est de ne pas augmenter les impôts locaux plus vite que le coût de la vie, et de porter une attention soutenue aux plus défavorisés.

1983. La liste Is-Demain a cette fois-ci 9 élus. Alors que nous sommes plus nombreux dans l’opposition le travail de réflexion et de proposition est facilité.

1989. Le parti communiste se désolidarise de notre liste par suite d’exigences trop difficiles à satisfaire et nous n’avons que 5 élus. Mais le travail des élus de l’opposition continue. Quand on se remémore l’ensemble de nos propositions on voit que ce travail est considérable : le plan d’occupation des sols (POS) est remanié en grande partie, nous sommes toujours présents sur le plan social et au côté des associations, nous soutenons certains projets du maire, par exemple le centre social Is-Marcilly, qui, sans nos voix, n’auraient pas recueilli la majorité…Et puis l’association Is-Demain change de nom et devient « Agir Ensemble ».

1995. C’est Michel Maillot qui prend la tête de liste. Il obtient le soutien du Parti Communiste et des Verts. La liste Agir Ensemble est battue de 2 voix aux élections. Après un recours auprès du Conseil d’État, motivé par des irrégularités, les élections sont annulées. Pendant quelques mois la commune est administrée par une commission désignée par le préfet jusqu’à de nouvelles élections en juin 1996.

1996. Ce sont 4 listes qui sont en présence : la liste Agir Ensemble, toujours inspirée par les valeurs de la gauche, est confrontée à une liste RPR, à une liste apolitique et à une liste Front National. Elle arrive cette fois en tête au premier tour et est élue facilement au second. Michel Maillot est élu Maire et le reste jusqu’à maintenant.

Depuis, au cours de 3 mandats successifs, les réalisations sont allées bon train et elles ont profondément modifié la vie dans notre commune car elles sont particulièrement nombreuses dans tous les domaines qui touchent à la vie municipale.

Au moment où une nouvelle équipe municipale se constitue avec l’étiquette « Agir Ensemble » dans laquelle bon nombre d’anciens conseillers ou adjoints assureront la continuité, je sais que le travail réalisé portera de nouveaux fruits. A bientôt pour les prochaines élections.